Napoléon, le chien et le lapin

images

Napoléon Bonaparte fabuliste ?

Par Pluto Chien

Napoléon à Brienne en 1793 a 24 ans… A ses heures perdues, il taquine les Muses. Voici le résultat :

Le lapin chasseur

(le titre est de moi)

chasse

César, chien d’arrêt renommé,

Mais trop enflé de son mérite,

Tenait arrêté dans son gîte

Un malheureux lapin de peur inanimé.

« Rends-toi ! lui cria-t-il d’une voix de tonnerre

Qui fit trembler les peuplades des bois,

Je suis César connu pour ses exploits,

Et dont le nom remplit toute la terre. »

A ce grand nom, Jeannot Lapin

Recommandant à Dieu son âme pénitente,

Demanda d’une voix tremblante :

« Très sérénissime Mâtin,

Si je me rends, quel sera mon destin ?

Tu mourras ! – Je mourrai, dit la bête innocente,

Et si je fuis ? – Ton trépas est certain.

Quoi ! répond l’animal qui se nourrit de thym,

Des deux côtés je dois perdre la vie !

Que votre illustre Seigneurie

Veuille me pardonner ! Puisqu’il me faut mourir,

Si j’osais tenter de m’enfuir !… »

773_001

Il dit et fait en héros de garenne.

Caton l’aurait blâmé ; je dis qu’il n’eût pas tort.

Car le chasseur le voit à peine

Qu’il l’ajuste, le tire… et le chien tombe mort.

Aide-toi, le ciel t’aidera.

J’approuve fort cette morale-là

Napoléon Bonaparte

Brienne, 1793

can-stock-photo_csp8995030

      

        

 

 


Autres articles

Répondre

Fanatique d'esprit |
Scravic |
New EVENING Newcastle CHRON... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Archives Montségur 09
| Paroles de Soie
| club des alices noire