Mise au point

Mise au point sur un non-événement

Par Neutrinos

Le 25 décembre certains commémorent la naissance d’un personnage à l’existence incertaine, et à la pseudo-biographie truffée de contradictions.

A comparer les deux rapports sur la mise au monde de ce supposé miraculeux bébé, le plus bouché des lecteurs devrait quand même se poser des questions.

 

Rapport du chroniqueur A : Matthieu

L’affaire débute au temps du roi Hérode le Grand. Celui-ci, rappelons-le est mort en l’an 749 de Rome, c’est à dire en – 4 selon le calendrier actuel.

Les parents de l’enfant, Joseph et Marie, habitent dans une maison à Bethléem, puisque c’est dans cette maison que des « magoï » (mages ?) sont venus apporter des cadeaux :

« Entrés dans la maison ils virent l’enfant avec Marie sa mère… » (Matthieu 2, 11).

Précision au sujet de ces « magoï » : on ignore leur nombre et il n’est pas dit qu’il s’agissait de rois. Les dictionnaires de grec traduisent le mot magos au singulier, μάγος, par mage, sorcier, enchanteur, et même par charlatan.

Juste après la visite de ces personnages et suite à un rêve de Joseph, le couple avec l’enfant fuit en Egypte pour échapper à de mauvaises intentions du roi Hérode.

Précision : Parmi les crimes du roi Hérode, aucun historien de l’époque n’a évoqué le meurtre de jeunes enfants.

En – 4, après un règne de 37 ans, Hérode le Grand meurt à l’âge de 70 ans.

Le couple averti, encore une fois par un rêve de Joseph, revient d’Egypte et s’installe, non pas dans la maison de Bethléem, mais dans un village virtuel qui n’existait pas encore, Nazareth ; et ce en vertu d’une erreur de lecture du mot nazaréen.

Selon Matthieu, le grand père de l’enfant s’appelait Jacob.

 

 

Mise au point dans Culture 2006-12-07-btb-creche-f045

(maylysandre.wordpress.com)

 

Rapport du chroniqueur B : Luc

Arrière plan historique

Suite à la mort de Hérode le Grand, le royaume fut confié à son fils aîné Archelaüs ; le frère de celui-ci, Hérode Antipas, fut nommé tétrarque. Philippe, un troisième fils d’un autre lit, obtint une province : la Trachonitide.

Au bout de neuf ans d’un règne agité, la cruauté d’Archelaüs lui valut d’être désavoué par Rome et exilé en Gaule. Son territoire devint Province romaine, placée sous la tutelle du gouverneur de Syrie. Hérode Antipas et Philippe gardèrent leur tétrarchie.

En l’an 6, de notre ère cette fois, César Auguste décréta un recensement général de la population. Quirinius était alors gouverneur de Syrie.

Précision : Contrairement à ce que prétend Luc, chaque individu devait se faire recenser dans le lieu de son domicile, et pas ailleurs, quelle que soit celui de l’origine de sa famille.

 

D’après Luc, en l’an 6 donc, Joseph et Marie sa fiancée, habitent curieusement le village virtuel de Nazareth, situé selon l’auteur en Galilée. Le recensement va servir de prétexte pour faire aller le jeune couple jusqu’à Bethléem. Or Marie était enceinte et Luc écrit :

Elle enfanta son fils premier-né, l’emmaillota et le plaça dans une mangeoire parce qu’il n’y avait pas de place à l’hôtel.

Qui dit mangeoire, dit animaux, et qui dit animaux pense à grange ou étable, pas à une maison (ni à une grotte d’ailleurs).

Serait-ce en raison de la modestie de cet abri qu’aucun mage guidé par une étoile vagabonde ne fit le déplacement, les bras chargés de cadeaux  comme un père noël?

Un ange (sic) alla avertir des bergers des environs qui rappliquèrent pour réconforter la famille. Mais Luc ne signale pas la présence d’autres êtres vivants dans son tableau : pas de bœuf ni d’âne…

Huit jours passèrent et le chroniqueur dit (Luc 2, 21-23) :

Le huitième jour, celui de sa circoncision, on l’appela jésus, du nom que l’ange lui avait donné avant qu’il fut conçu.

Et quand ce fut le jour de les purifier, selon la loi de Moïse, ils l’emmenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur.

(note : la purification a lieu 40 jours après la naissance)

Ces deux évènements sont incompatibles avec un supposé séjour en Egypte. Il ne s’agit pas du tout de la même histoire.

Pour Luc, le grand-père ne s’appelait pas Jacob mais Héli et la lignée paternelle est totalement différente de celle fournie par Matthieu.

 

creche dans Culture

Conclusion

Alors qui ment, Matthieu, Luc ou les deux ?

Dix ans séparent les deux versions de la naissance d’un personnage prétendu « historique ».

Les parents n’habitent pas au même endroit

Matthieu les loge dans une maison à Bethléem au temps d’Hérode le Grand

Luc les fait venir de Nazareth, un village inexistant, à l’époque du gouverneur Quirinius et les installe probablement dans une étable près d’un hôtel complet à Bethléem, le texte ne parle que d’une mangeoire, phatné, φάτνή, en grec .

Pour Matthieu, des mages suivent une étoile errante, les parents et leur bébé partent se réfugier en Egypte.

Pour Luc, maman va faire sa purification au temple de Jérusalem 40 jours après son accouchement. Il ne sait rien des mages, il ne connaît que des bergers…

Les mises en scène diverses que l’on présente aujourd’hui sont le résultat d’un amalgame entre les ces deux versions inconciliables.

Qu’on se le dise !

On pourrait en rire si cette histoire n’avait pas été déclarée sainte et intouchable par des exploiteurs de l’éternelle crédulité humaine. Ce canular d’un autre âge a engendré trop de tragédie. Souvenons-nous, la moindre tentative de contestation était punie de mort.

Ceux qui en savaient trop long sur la question furent réduits au silence par la terreur; on brûla leurs écrits jugés dangereux, et ils furent victimes de nombreuses tentatives d’extermination.

 

ane-qui-rit-lmb_2739

C’est pas vrai, j’étais pas là

(photo de Lison 09)

Dernière minute

L’Inquisition sévit toujours, et même là où on ne s’y attendrait le moins. Un article sur le présent sujet et ses conséquences, posté sur un réseau social célèbre, suivi de commentaires pertinents d’ordre purement historique, sans injure, sans grossièreté a été supprimé probablement parce qu’une personne n’a pas aimé voir ses convictions mises à mal. Elle n’a pas apprécié le rappel d’ horreurs commises au nom d’une superstition.

 Je dis à cette personne: La Vérité ne peut être tuée

 Pour en savoir plus, voir aussi:

http://akhsahcaleb.blogspot.fr/2011/12/solstices-divers.html

http://akhsahcalebunblogfr.unblog.fr/2011/03/27/yeshoua-qui/

 


Autres articles

Répondre

Fanatique d'esprit |
Scravic |
New EVENING Newcastle CHRON... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Archives Montségur 09
| Paroles de Soie
| club des alices noire