Le Livre des Damnés

Mars ou la Lune

Par Raymonde Reznikov

livredamnescharlesfortiltsyip.jpeg

Hier soir, 27 août 2011, le thème des plaisanteries entre amis sur Facebook tournait autour du célèbre canular récurrent concernant la planète Mars aussi grosse que la Lune. A milieu de liens dirigeant vers des sites scientifiques très sérieux, une amie, Micheline, glissa un article sur Charles Fort (1874-1932), le célèbre collectionneur de faits insolites, répertoriés dans ses ouvrages, dont Le Livre des Damnés.

Pluto Chien, en bon chien de chasse, a vite retrouvé l’ouvrage en question.

Voici, pour consoler de leurs espoirs déçus, les quelques irréductibles poètes, qui ont épié le ciel, un extrait du Livre des Damnés, concernant l’éruption du Krakatoa, dont le 28 août est justement le triste anniversaire.

krakatoa5.jpg

Krakatoa

En automne 1883, il y eut des couchers de soleil de teintes si vives, que nul auparavant n’en avait observé de semblables. Il y eut aussi des lunes bleues.

La seule mention de lunes bleues suffira sans doute à faire sourire les incrédules. Pourtant en 1883, les lunes bleues étaient aussi banales que les soleils verts.

Il fallait que la science s’explique. Les organisations les plus sérieuses reçurent un déluge de courrier. Je suppose qu’en Alaska et dans les Mers du Sud, tous les sorciers furent soumis à pareille épreuve. Il fallait trouver quelque chose.

Le 28 août 1883, le volcan Krakatoa, dans le détroit de la Sonde, avait explosé. Terrifiant. Le bruit, dit-on, se propagea à 3000 kilomètres de distance. Il y eut 36.380 morts. Ce détail me paraît assez peu scientifique : il est curieux qu’on ne mentionne pas 3218 kilomètres et 36.387 décès. Le volume de fumée déplacé du être visible aux planètes avoisinantes. Tourmentée par nos frétillements, nos allées et venues, la Terre dut se plaindre à la planète Mars : elle nous lança un vaste et noir juron.

Tous les rapports de l’époque notaient sans la moindre exception que les phénomènes atmosphériques de 1883 furent enregistrés pour la première fois vers la fin août ou le 1er septembre. Ceci complique les choses. On prétendait, en 1883, que ces phénomènes étaient causés par des particules de poussière volcanique que le Krakatoa avait rejetées.

Pourtant, les phénomènes se poursuivirent durant sept ans, après une pause de plusieurs années. Pendant tout ce temps-là, qu’était-il advenu de la poussière volcanique ?

Une telle question aurait du, pensez-vous, troubler les spécialistes.

Vous n’avez pas étudié les effets de l’hypnose. Vous n’avez pas tenté de démontrer à un hypnotisé qu’un hippopotame n’est pas une table. Donnez-lui mille raisons de le penser, vous finirez par convenir qu’une table non plus n’est pas une table, mais qu’elle en a seulement l’aspect. On ne peut opposer à une absurdité qu’une autre absurdité. Mais la science possède l’avantage d’être incongruité établie. Le Krakatoa : voilà l’explication que donnèrent les savants. Je ne connais pas celle des sorciers. (…)

krakatoa.jpg

L’explication officielle est décrite dans le Rapport du Comité de la Société Royale sur le Krakatoa qui s’étend sur 492 pages avec 40 illustrations dont certaines magnifiquement rehaussées de couleurs. Il a été publié après cinq ans d’enquête efficiente, artistique et autoritaire. Les chiffres sont impressionnants : distribution de la poussière krakatoenne, vitesse du transport, proportion de la subsistance, altitude et persistance, etc.

Le malheur veut que, selon l’Annual Register 1883-105, les effets atmosphériques attribués au Krakatoa aient été aperçus à la Trinité avant la date de l’éruption, que selon le Knoledge, 5-418, on les ait observés à Natal, en Afrique, six mois auparavant.

Inhospitalité de l’inertie. On ne devrait jamais donner de la viande crue aux bébés.

 Charles Fort

charlesfortjeune.jpg

Le Livre des Damnés

Traduit de l’anglais par Robert Benayoun

Eric Losfeld éditeur, Paris 1967

 

 

 


Autres articles

Répondre

Fanatique d'esprit |
Scravic |
New EVENING Newcastle CHRON... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Archives Montségur 09
| Paroles de Soie
| club des alices noire