Archive pour octobre, 2010

Heure ?

Samedi 30 octobre 2010

On remet les pendules à l’heure, oui mais quelle heure ?

Tout est relatif, a dit Einstein

346891359769397535271193266014185612885851403286n.jpg

Quel manque de précision…

A l’aide, les informaticiens!

281001199156080263271193266014185612125821607221n.jpg

Pas très pratique, je préfère les racines carrées

281001199156413596571193266014185612125888057744n.jpg

Bon changement d’heure

Et pour les Gaulois, bonne fête de Samain!

Photos publiées sur la page Facebook de Phycisist.Tv

Le Triangle

Le Triangle du ciel

Par Raymonde Reznikov

triang10.png

Astronomie

La constellation du Triangle occupe une petite portion de territoire en forme de polygone irrégulier de 132° carrés, comprise entre 1h 29 et 2h 48 en ascension droite, et + 25°, 4 et  +37° en déclinaison.

Si trois de ses étoiles sont nettement visibles à l’œil nu, quinze ont toutefois une magnitude supérieure à 6. La meilleure saison pour observer le Triangle est la fin de l’automne. On peut le voir juste au-dessus d’un autre triangle d’étoiles : la constellation du Bélier.

La modeste constellation du Triangle possède un objet remarquable : la nébuleuse M 33. Sa magnitude de 6,8 pourrait la faire discerner à l’œil nu dans de bonnes conditions, mais elle est mal définie, ; c’est de la poussière lumineuse et il vaut mieux utiliser une bonne paire de jumelles. Vous aurez la chance et la satisfaction d’admirer un autre univers, une galaxie spirale distante de 2 millions 350.000 années lumières. C’est dans cet autre univers que fut découverte et identifiée en 1976 par le radiotélescope d’Effelsberg, une molécule d’eau à l’extérieur de notre galaxie.

m33crawfordc900.jpg

M 33, photo cidehom.com

Mythologie du Triangle

Delta, Deltoton, Triangulos, Trigonum, énigmatique petite constellation que ce Triangle ! Elle nous vient de la nuit des temps, mais les peuples anciens n’étaient pas tous d’accord sur son antiquité. De plus, dans leurs catalogues et commentaires, ils ont été fort discrets à son propos.

La légende la plus généralement admise en fait Le Delta du Nil.

D’après Proclus dans son Commentaire sur le Timée

 (Livre I, 96-3…, traduction de A.J. Festugière, éd. Vrin 1966)

« Le Delta est une formation qui résulte de ce que le Nil se partage dans la région du nome Saïtique, à partir d’une même ligne droite, en deux branches (…)

Or ceci a une analogie, d’une part avec la Source vivifiante unique de toute vie divine, d’autre part, dans les réalités visibles, avec le triangle céleste qui maintient toute la Géniture, ce triangle avoisinant le Bélier, que les Egyptiens honoraient spécialement et à cause du dieu Ammon qui est représenté sur les statues avec une tête de bélier et parce que le Bélier est le commencement de la Géniture et qu’il se meut le plus vite, comme étant placé parmi les astres près du cercle équatorial. C’est donc de manière appropriée qu’il a été fait ici mention du Delta, puisque le triangle est aussi le principe de la structure des éléments du monde, comme nous l’entendrons dans la suite. »

bodemuscatri.jpg

Pour Germanicus d’après Les Phénomènes d’Aratos :

(Texte traduit et établi par A. Le Boeuffle, Les Belles Lettres, 1975)

« On peut aussi  reconnaître la divinité à un signe tout proche si l’on repère l’emplacement du Delta (c’est un cadeau remarquable du Nil, né de ses riches ondes). Il a trois côtés rectilignes ; deux sont de longueurs égales, le troisième est plus court, mais sa lumière est plus vive. Le bélier en est voisin… »

Pour cette raison, la constellation du Triangle était qualifiée de Nili Donum, don du Nil, ou Nili Domum, maison du Nil.

Le Nil, identifié au fleuve céleste de l’Eridan, Source de la Descente comme le Yarden (Jourdain), contenait les Eaux de la Vie, les eaux fœtales d’Isis, de la Lune, de la Vache.

Au cinquième siècle avant l’ère commune, Eschyle met dans la bouche de son Prométhée Enchaîné, les paroles suivantes, quand il s’adresse à Io métamorphosée en Vache et identifiée à la fois à Isis et à la lune :

« Et tu arriveras alors en un pays éloigné, celui d’un peuple noir, établi près des eaux du Soleil, au pays du fleuve Aithiops. Suis-en la berge jusqu’à l’heure où tu atteindras la « Descente », le point où du haut des monts de Biblos, le Nil déverse ses eaux saintes et salutaires. C’est lui qui te conduira au pays en triangle où le destin à réservé à Io et à sa descendance la fondation de sa lointaine colonie. »

(Texte établi et traduit par Paul Mazon, Les Belles Lettres, 1963)

 Les légendes concernant Io et Prométhée étant des mythes cosmiques, il est évident  que la constellation du Triangle existait déjà sous ce nom, cinq siècles avant l’ère vulgaire.

dalethlettrineb.jpg

Daleth de Frank Lalou

« Il apparaît l’image d’un ours, là celle d’un taureau, ailleurs celle d’une lettre et au milieu un cercle blanc passant par le zénith. »

(Histoire Naturelle, Livre II, §7, traduction Jean Beaujeu, Les Belles Lettres, 1950)

Cet extrait de la description de la voûte céleste par Pline l’Ancien, fait une allusion à une seconde légende concernant le Delta. Hermès aurait placé ce Triangle au ciel pour honorer Zeus.

Certains rapportent aussi que le patriarche Enoch, identifié à Toth donc à Hermès, grava sur un delta d’or une parole mystérieuse, celle qui fut perdue ; et que ce delta d’or fut plus tard caché en Egypte… Dans le cas d’Enoch, il s’agirait plus exactement d’un DaLeTh (דלת) lettre qui en hébreu signifie Porte. Le Delta du Nil est la porte du Nil, la porte de l’Egypte c’est à dire la porte du fleuve (YaWR, יור), et celle du monde de la matière (MiTsRaYM, מצרים). La lettre Daleth n’a pas la forme d’un triangle mais d’une équerre (ד), la symbolique maçonnique est sauve.

Le Triangle du ciel, sur la tête du Bélier, ouvre la Porte du Zodiaque. Curieusement pour les Brahmanes de l’Inde, la syllabe mantra du feu est « Ram », dont le symbole est un triangle et le véhicule un bélier.

sicilepeutinger.jpg

Sicile à l’époque romaine (sicile-sicilia.net)

« dès l’instant où tu approcheras ton vaisseau bien charpenté de l’île du Trident, après avoir échappé à la mer violente…»

L’âme du devin  Tirésias s’adresse ainsi à Ulysse dans l’Odyssée (chant XI).

L’Ile de Thrinacie, ou l’Ile du Trident, c’est la Sicile où d’ailleurs Eschyle choisit de s’exiler. Elle fut aussi reconnue dans le céleste Triangle car Cérès avait demandé à Jupiter de la reproduire au firmament.

Dans la nuit du jour de l’an 1800 à 1801, l’astronome Giuseppe Piazzi découvrit depuis l’observatoire de Palerme, non loin de la constellation du Triangle juste entre le Taureau et le Bélier, une petite planète qu’il nomma Cérès en l’honneur de la patronne de la Sicile.

Pour la petite histoire, notons qu’à la fin du dix-septième siècle, l’astronome allemand Jacob Bartsch a dans le même secteur ressuscité une antique Mouche, déjà récupérée par Dürer. Celle-ci se transforma miraculeusement en Fleur de Lys sous Louis XIV :

image032.jpg

La Mouche de J. Bartsch (astrosurf.com)

« Mais les fleurs de lis ne durent pas plus longtemps que les mouches en nos siècles de scepticisme et d’égalité, et cet emblème royal s’est vite fané en plein ciel… »

constata avec philosophie l’astronome Camille Flammarion. 

Sur les traces du savoir perdu

Enigmatique constellation que ce Triangle ! Rabelais en a souligné l’importance dans le Quart Livre où elle figure sous la forme de l’Ile des Alliances, dont la proximité est d’ailleurs signalée par des mouches….

« Au tiers jour, à l’aube des mouches, nous apparut une isle triangulaire, bien fort ressemblante quant à la forme et assiette à la Sicile. »

Cet épisode fait suite à l’histoire des moutons de Panurge, dans laquelle Rabelais a placé de multiples allusions au Bélier Céleste, porteur de la Toison d’Or.

Le professeur Claude Caignebet n’hésite pas, dans son ouvrage A plus Hault Sens, consacré à l’ésotérisme dans l’œuvre de Rabelais, à suggérer un rapprochement entre la constellation du Triangle et le Triangle des Mondes, dont il question dans le traité « Sur la disparition des oracles » de Plutarque :

« Il disait que les mondes ne sont pas en nombre infini, et qu’il n’y en a pas qu’un, ni cinq, mais cent quatre-vingt trois. Ils sont assemblés en forme de triangle, à raison de soixante mondes par côté ; les trois qui restent sont placés chacun à un angle. Les mondes voisins se touchent doucement les uns les autres au cours de leurs évolutions, comme dans une danse. La surface intérieure du triangle sert à tous ces mondes de foyer commun et s’appelle le Champ de la Vérité ; c’est là que gisent immobiles les principes, les formes et les modèles de tout ce qui a été et de tout ce qui sera ; autour de ces types se trouve l’Eternité, de laquelle le Temps s’échappe comme une émanation, en se portant vers les mondes.»

(Dialogues Pythiques, traduction Robert Flacelière, Les Belles Lettres, 1974)

Pantagruel né le 25 juillet à l’aube a la constellation du Triangle en Milieu de Ciel, et le soleil conjoint à Sirius à l’Ascendant…

e8rootszome.jpg

Les 248 dimensions de E 8

183

Le nombre 183 est divisible par :

1 + 3 + 61 + 183 = 248

120 nombres entre 1 et 183 n’ont aucun diviseur commun avec 183

183 est la somme de quatre carrés :

22 + 32 + 72 + 112 = 183

183 = 3 x 61

En hébreu 61 est la valeur du mot ANY (אני), Moi, et celle du mot AYN (אין), Rien…

183 est à la fois l’homme triple, corps, âme, esprit ; mais aussi trois fois rien…

En base 7, 183 = 351, valeur triangulaire de 26.

On retrouve le nombre 183 et son multiple 549 dans les mesures en « yards » mexicains du sanctuaire de Teotihuacan.

teotihuacan.jpg

Plan du site Aztèque-Maya de Teotihuacan

 

A suivre

Dualité ?

Existence ou … inexistence

Par Cyv

Vous vous posez parfois la question suivante :
« Pourquoi il y a quelque chose au lieu de rien ? » (ou réciproquement)

Je pense qu’il y a comme une sorte de « dualité » entre ces deux états « existence » et « inexistence » : l’une ne remporte pas totalement sur l’autre, les deux cohabitent, s’alternent dans l’espace et le temps… comme si notre monde pour « fonctionner » a décidé de ne pas privilégier un état plus que l’autre.
L’existence (de toute chose dans notre monde) pourrait être comparée à une succession de flashs (stroboscopie) dans le temps, et entre deux flashs d’état existentiel, s’intercale… l’état inexistentiel !
La réalité serait alors discontinue telle un « dessin animé« … sauf que là on a pas 24 images par seconde mais beaucoup plus !

5909815164947151960711932660141856137378280788n.jpg

Dessin Phicisist.tv

D’ailleurs ça rejoint parfaitement la notion de « pas quantique » dans la théorie de la mécanique quantique.

Le pas quantique concernant les distances s’appelle la « distance de Planck » qui vaut 1,62 x 0-33 mètre, c’est à dire:

0,00000000000000000000000000000000162 mètre !!!
Et aucune distance dans notre Univers ne peut posséder une dimension inférieure à cette distance minimale absolue ! Donc toute distance est forcément un multiple de… ce pas quantique !

logoplanck.jpg

Astropolis.fr

Idem pour le temps, on a le « temps de Planck« , qui vaut 10-44 seconde, c’est à dire : 0,00000000000000000000000000000000000000000001 seconde !!!
C’est une durée « incompressible« … toute durée est forcément multiple de cette dernière !

Les Chiens de chasse

Les Chiens de chasse

Canes venatici – canum venaticorum (CVN)

Par Pluto Chien

L’automne, c’est la saison de la chasse. J’en profite pour saluer au passage deux amis dont le chenil se trouve dans les étoiles…

chienschasse.gif

Astronomie

Les Chiens de chasse parcourent un territoire de 465 degré-carrés, situés de 12h 04 à 14h 05 en ascension droite et de + 28° 5 à  + 52°, 7 en déclinaison. Ils scintillent de 30 étoiles de magnitude inférieure à 6. Pour apercevoir leurs deux seules étoiles visibles à l’œil nu, il faut regarder le ciel par de belles nuits de printemps à la suite de l’arc formé par le timon du Chariot de la Grande Ourse.

Alpha des Chiens de chasse, n° 12 au catalogue de Flamsteed, est une étoile double physique, éloignée de nous par 110 années-lumière environ. C’est une étoile à hydrogène de couleur blanche dont la magnitude absolue est 65 fois celle du soleil. C’est aussi une étoile faiblement variable ; sa magnitude oscille entre 2,9 et 2,95.

Bêta des Chiens de chasse, n° 8 au catalogue de Flamsteed, de magnitude 4, 26, n’est pas vraiment visible à l’œil nu, surtout de nos jours. Elle est située à 30 années-lumière de nous.

En 2006, l’astronome Margaret Trumbull l’a classée parmi les étoiles candidates pour la recherche de vie extraterrestre.

m51hstgendler800r.jpg

Galaxies M 51 et NGC 5195

« Cette petite constellation ne nous retiendrait pas davantage si elle ne renfermait dans son écrin le plus merveilleux objet du ciel télescopique, la fameuse nébuleuse spirale, dont la forme a été révélée par le télescope de Lord Ross. » (en 1845)

écrivait Camille Flammarion à la fin du dix-neuvième siècle. En effet, la galaxie spirale M 51 avec sa compagne NGC 5195 est un des plus beaux objets du ciel. L’ensemble de magnitude 8,4 est invisible à nos yeux mais on peut l’apercevoir à l’aide de simples jumelles. Avec un appareil optique plus puissant, le spectacle est magnifique ; Waouh !

m3teuwen720.jpg

L’amas globulaire M 3

Pour les amateurs d’observation, M 3 est un autre objet céleste intéressant dans la niche de nos Lévriers. Il s’agit d’un amas globulaire très brillant, distant de 30.000 années-lumière. Il est à peine plus âgé que le soleil.

D’autres superbes galaxies appartiennent à la meute, M 94 par exemple. Pour les admirer, rendez-vous sur www.cidehom.com; cliquer sur « compulser » pour voir l’Atlas des constellations d’où proviennent les photos ci-dessus

chienschasse.jpg

Les Chiens de chasse de l’atlas d’Hevelius

 

Histoire des Chiens de chasse

Nos deux Lévriers habitent une constellation récente. C’est le grand Hevelius qui eut l’idée vers 1685, de les faire tenir en laisse par le Bouvier, lui rendant ainsi son ancien rôle de chasseur d’Ourse. Les étoiles de ce secteur figuraient avant parmi « les informes » de la constellation voisine de La Grande Ourse.

Le chien le plus au nord a reçu le nom d’Astérion, parce que son corps est parsemé de petites étoiles ; le second s’appelle Chara, car il ou elle est cher (e) au cœur de son maître.

Au dix-septième siècle, l’Allemand Jacob Bartsch plaça au même endroit le « Jourdain ».

Au dix-neuvième siècle l’astronome anglais Richard A.Proctor préféra l’image des deux canidés qu’il rajeunit en les traitant de « Catuli », les chiots.

Les Chinois eux n’avaient pas attendu le dix-septième siècle pour occuper le territoire. On y rencontre en effet beaucoup de monde : tout d’abord « San-Koung », les trois conseillers ; puis « Tchang-Tchin », l’escouade perpétuelle qui gardait l’enceinte où stationnait l’Empereur.

Chiens des étoiles

L’étoile alpha, la plus brillante de la constellation, est placée comme un mousqueton sur le collier de Chara. Elle est surtout connue sous le nom de « Cor Caroli », le Cœur de Charles, et on la trouve souvent représentée comme un cœur surmonté d’une couronne. Le Charles à qui appartient le cœur est le roi Charles II d’Angleterre, sous le règne duquel fut fondé en 1675, l’observatoire de Greenwich, dont le premier directeur fut John Flamsteed.

L’étoile bêta, placée sur le museau de Chara, s’appelle tout simplement Chara.

img219.jpg

Astrologie

Les charlatans et les fumistes n’ont peur de rien, et surtout pas du ridicule. Si des auteurs, dont je tairais le nom par charité, ont attribué le Cœur de Charles à Charlemagne, il s’est trouvé aussi un astrologue pour déclarer que :

Les Chiens de chasse, qui exercent leur influence du septième degré du signe de la Vierge au douzième degré de la Balance, peuvent octroyer l’amour de la chasse et un esprit pénétrant, rendant les natifs fidèles, subtils, adroits et amateurs de spéculations.

Arf, arf, arf !

img208.jpg

Horoscope de l’observatoire de Greenwich par J. Flamsteed

(autorisation de reproduction n°118267 – 81/4580 du 16.11.81)

Oser tirer de telles conclusions sur l’influence d’une constellation créée de toute pièce par la fantaisie d’un astronome s’appelle effectivement du charlatanisme, mais que penser de l’illustre John Flamsteed qui calcula l’horoscope de l’observatoire de Greenwich, pour le 10 août 1675 (calendrier julien, il faut rajouter 11 jours).

Le Soleil, Vénus, Mercure et la Lune se trouvaient dans le signe du Lion, Saturne dans le signe du Bélier, Jupiter en Scorpion, Mars en Vierge….

Notes: A propos de John Flamsteed et des débuts de l’Observatoire de Greenwich, voir La Perruque de Newton de Jean-Pierre Luminet, ed. JC Lattès

Penser à cliquer sur les illustrations pour les agrandir

Fanatique d'esprit |
Scravic |
New EVENING Newcastle CHRON... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Archives Montségur 09
| Paroles de Soie
| club des alices noire