A la découverte de Newton

Vient de paraître : La Perruque de Newton

Par Raymonde Reznikov

Dans ce quatrième volume de la série Les Bâtisseurs du ciel, l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet retrace la vie et les parcours philosophique et scientifique de ce génie dont les travaux ont eu une influence particulièrement féconde sur l’évolution de l’humanité.

n3586537110157212.jpg

Extraits de la quatrième de couverture

« Que se cache-t-il sous la haute et lourde perruque d’Isaac Newton ? Un cerveau d’exception, bien sûr, qui a dévoilé les lois de la gravitation universelle, et publié le plus grand livre scientifique de l’Histoire. Mais aussi un crâne dégarni, tant par les vapeurs de soufre et de mercure de ses expériences alchimiques que par les nuits d’insomnie passées à relire les Ecritures pour calculer la date de l’Apocalypse. Le fondateur de la science moderne et rationnelle a, en effet, consacré plus de temps à mener des expériences alchimiques, à étudier la théologie qu’à pratiquer les sciences naturelles. »

En effet, on sait que 72% de ses publications furent consacrées à ses expériences d’alchimie et à ses réflexions théologiques. Curieusement pour l’époque, son christianisme niait « l’hérésie trinitaire » et rappelait les thèses d’Arius condamnées au Concile de Nicée .

Pour Newton les Anciens : « avaient eu une connaissance du vrai système physique de ce monde et cette connaissance ne pouvait être acquise que lorsque tout le système avait été retrouvé grâce à un raisonnement inductif rigoureux et grâce à la méthode expérimentale. Newton était tellement persuadé de ce point de vue qu’il avait l’intention, à un moment, d’ajouter des notes classiques à sa seconde édition des Principia pour démontrer que les propositions qu’elle contenait avaient déjà été comprises par un certain nombre d’auteurs anciens » (P. M. Rattansi, cité dans Sensorium Dei, J. Zafiropulo et C. Monod, Les Belles Lettres, 1976).

Newton estimait que les Pythagoriciens devaient avoir connu la loi de la gravitation universelle. Il fut aussi à l’origine de la théorie corpusculaire de la lumière dont il voyait les rayons composés de séries de balles minuscules, des ancêtres de nos photons….

imagephoton.jpg

Un photon (Futura-Sciences)

Jean-Pierre Luminet nous décrit de manière savoureuse les crises de rage froide de son héros lorsque celui-ci s’aperçoit qu’il a été devancé par un autre chercheur lors d’une découverte. On peut se demander si Newton a connu ce passage du Sepher HaBahir, le Livre de la Clarté, ouvrage rendu public vers le XIIème siècle en Languedoc :

§ 13 : Rabbi Bun vint encore à interpréter le verset (Isaïe 45,7) : « Il forme la lumière et crée les ténèbres. » C’est à propos de la lumière qui est dotée de substance….

Newton puisa peut-être aux mêmes sources que le Rabbi :

« D’ailleurs, toutes les réponses étaient là, chez Pythagore et Isaïe, dans les livres de Job et de Daniel, mais surtout dans le Pentateuque, le livre de Moïse. Ils savaient tout, ces géants. Dieu le leur avait révélé. Derrière l’apparente incohérence de leur pensée, ils détenaient la Vérité, mais ils l’avaient dissimulée sous un langage ésotérique , fait de symboles ne pouvant être compris que par les initiés. » (Jean-Pierre Luminet, op. cit.).

n1000007689794825301.jpg

Jean-Pierre Luminet :  Les Bâtisseurs du ciel, JC Lattès éditeur

I – Le Secret de Copernic, 2006 et Livre de poche, 2008

II – La Discorde céleste, 2008 ; Livre de poche, 2009

III – L’œil de Galilée, 2009

IV – La Perruque de Newton, mars 2010

Voir aussi l’article du 30/06/09 : Sur les traces de Johann Kepler

Note du 6/02/2011

Sur un aspect insolite de la personnalité de Newton (merci Akhsah):

http://ravmordekhaibitton.over-blog.com/article-newton-un-presque-juif-chez-les-anglais-65590444.html

 


Autres articles

Un commentaire

  1. clovis simard dit :

    Blog(fermaton.over-blog.com)No-10, THÉOREME de NEWTON.
    COPERNIC EST LA CLAVICULE DROITE DE NEWTON.

Répondre

Fanatique d'esprit |
Scravic |
New EVENING Newcastle CHRON... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Archives Montségur 09
| Paroles de Soie
| club des alices noire