De Montségur au Canada

En direct du Canada

Par Gilles Magni

Un peu d’histoire.

Si, en Ariège, le Duc de Lévis-Mirepoix nous  est bien connu, il en est hélas un peu moins d’un de ses aïeux, François-Gaston de Lévis, lequel jouit  d’une bonne réputation Outre-Atlantique, chez nos cousins du Québec.

François-Gaston de Lévis est né à Limoux en 1719; il décède à Arras en 1787.

p2020108.jpg

La ville de Lévis

La ville de Lévis, située sur la rive sud du fleuve Saint Laurent dans la région de Chaudière Appalaches, a tenu à rendre hommage à ce héros de la bataille de Sainte-Foy en 1760 contre l’envahisseur Anglais, en lui accordant son nom en 1860. Cette municipalité, qui portait autrefois le nom d’Aubigny, regroupait également plusieurs paroisses dont celle de Notre-Dame de la Victoire. Elles furent fondées en 1647 avec l’arrivée des premiers colons.

Depuis cette rive  sud du fleuve, à cet endroit le plus étroit, les Anglais prennent position et bombardent la ville fortifiée de Québec. Le général Wolf dirigera cette opération de destruction durant 70 jours.

Dans ce contexte de guerre qui dura plus de 7 ans les rapports de forces sont disproportionnés. Les troupes du général Wolf composées de 25 000 hommes  auxquelles s’ajoutent celles de Jeffrey Amherst  composées de 42 000 hommes,  soit une force de 67000 hommes, vont affronter la population de la nouvelle France qui est alors composée de 55 000 colons, femmes et enfants compris.

Le marquis de Pierre de Rigaud de Vaudreuil gouverneur  de la colonie est quant à lui totalement incompétent en matière d’organisation et toute la défense de la colonie repose sur le général de Montcalm.

Deux jours avant la bataille sur les plaines d’Abraham le général anglais Jeffrey Amherst ordonne de tuer tous les habitants de Saint François, un village abénaqui,  dans la nuit du 5 au 6 octobre 1760.

Les villages français sont détruits afin que les habitants soient condamnés à une mort certaine par le froid.

v2c1s21ss0202.jpg

Le chevalier de Lévis

Le Chevalier de Lévis succède au général de Montcalm qui trouve la mort dans les affrontements. Beaucoup de déserteurs de l’armée du Languedoc  vont se joindre aux Anglais et renseigner le gouverneur James Muray sur les intentions de Vaudreuil et de Lévis. On trouve parmi les traîtres Denis de Vitré, Martin Chiniquy,  Martin Dacier et bien d’autres encore qui auront guidé la navigation des navires ennemis sur le fleuve et indiqué  les points faibles des défenses françaises.

Le chevalier de Lévis remportera la bataille des plaines d’Abraham, juste devant

Québec et va reconquérir  glorieusement la ville.

Québec sera perdu définitivement par la trahison des hommes comme par celle du roi de France.

levis.jpg

Voilà comment un descendant de Guy de Lévis, compagnon de Simon de Montfort, dont les héritiers devinrent les seigneurs du Pays d’Olmes et de Montségur, donna son nom à une ville du Québec. Voilà aussi pourquoi les armoiries de cette ville des rives du Saint-Laurent sont les mêmes que celles de Montségur.

128pxblasonfamillefrlvissvg.png

Blason de la famille Lévis-Mirepoix. Il figure sculpté sur un bâtiment communal et sur une des maisons du village, l’ancien hôtel Couquet. Nicolas Reznikov appelait cet hôtel: « le relais Citroën »

A quand un jumelage ?

Annexe ajoutée par l’auteur le 23 janvier 2010

Il reste encore beaucoup à dire de François De LEVIS. Nous allons proposer à nos blogueurs un nouveau texte honorant la mémoire de illustre Chevalier en évoquant la manière dont il envisageait la défense de Québec .

La ville de LEVIS fut certes constituée du rassemblement de plusieurs Paroisses autour de ce de celle de LAUZON; elle est également le siège d’une très célèbre et importante banque coopérative , la banque DESJARDIN. L’histoire de LEVIS est caractérisée par ces deux illustres personnages, le Chevalier de LEVIS et Alphonse DESJARDIN. Ce qui réunit dans ma pensée ces deux hommes, c’est avant tout la noblesse de leurs valeurs.

 

 


Autres articles

Un commentaire

  1. Magni gilles dit :

    Il reste encore beaucoup à dire de François De LEVIS. Nous allons proposer à nos blogueurs un nouveau texte honorant la mémoire de illustre Chevalier en évoquant la manière dont il envisageait la défense de Québec .

    La ville de LEVIS fut certes constituée du rassemblement de plusieurs Paroisses autour de ce de celle de LAUZON; elle est également le siège d’une très célèbre et importante banque coopérative , la banque DESJARDIN. L’histoire de LEVIS est caractérisée par ces deux illustres personnages, le Chevalier de LEVIS et Alphonse DESJARDIN. Ce qui réunit dans ma pensée ces deux hommes, c’est avant tout la noblesse de leurs valeurs.

Répondre

Fanatique d'esprit |
Scravic |
New EVENING Newcastle CHRON... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Archives Montségur 09
| Paroles de Soie
| club des alices noire